Dans le domaine littéraire principalement, il existe des œuvres anonymes et pseudonymes.

L’œuvre anonyme est celle dont l’auteur ne s’est pas révélé au public. L’œuvre pseudonyme est mise dans le public sous un nom qui n’est pas le vrai nom de l’auteur.

Conformément à la loi, l’éditeur est réputé être l’auteur de l’œuvre anonyme ou pseudonyme vis-à-vis des tiers. L’éditeur agit comme mandataire de l’auteur.

L’auteur peut, à tout moment, sortir de l’anonymat ou lever son pseudonyme en prouvant sa qualité. En pratique, cette révélation a un impact limité tant dans la relation de l’auteur avec l’éditeur que dans sa relation avec les tiers. L’éditeur, en sa qualité de cessionnaire des droits d’auteur, pourra continuer à agir contre les contrefacteurs, non plus en tant que mandataire mais en tant que titulaire dérivé, et restera bénéficiaire de tous les droits d’exploitation que l’auteur lui aura consentis.

Liens utiles