Après des études d’arts plastiques et de communication (Direction artistique publicitaire à l’école des arts graphiques - CAD), Martine Doyen suit des cours d’art dramatique (mise en scène et jeu de l’acteur) à l’École internationale de théâtre LASSAAD), qu’elle complète par des stages et séminaires d’écriture cinématographique (Yves Lavandier, RTBF et Université Europénne d’Écriture - UEE, entre autres). Parallèlement, elle réalise ses premiers courts métrages en super 8 mm et vidéo (une dizaine de films, primés pour certains, dans divers festivals alternatifs).

Pour la télévision, elle écrit et réalise ensuite une série de portraits d’artistes destinés à la RTBF (Intérieur Nuit, Félix), une série de séquences burlesques (Expressions) et une série de mini-docus/fictions pour Canal+ Belgique (Kulturo).

Pour le cinéma, elle écrit et réalise 4 courts et moyens métrages de fiction soutenus par la Communauté française de Belgique dont Herman le gangster, Pâques au tison et L’insoupçonnable univers de Josiane, suivis de son premier long métrage : KOMMA, réalisé en 2006 et sélectionné à la 45ème Semaine de la Critique du Festival de Cannes la même année.

Depuis, divers projets en phase d’écriture ont été retenus dans des ateliers internationaux : en 2007 à Equinoxe to be continued (France), en 2009 dans le cadre de l’Atelier Grand Nord (Canada) et en 2012 au Talent Campus de la Berlinale.

Parallèlement à sa carrière de réalisatrice, Martine Doyen pratique la photographie, le dessin et la vidéo. Entre 2009 et 2014, elle explore les techniques d’improvisation au cinéma et produit et réalise quelques films expérimentaux no-budget : Tomorrow et Examen de Pâques, en collaboration avec Antoine Boute. (Spinach Productions asbl).

Projets en cours

En juin 2013, Martine Doyen a obtenu l’aide à la production de la commission du film pour son deuxième long métrage de fiction NO FUN (une production Helicotronc), à ce jour en développement. Le tournage est prévu pour 2014/2015. Pour suivre le projet, c’est ici.

Depuis 2012, la réalisatrice réfléchit activement à d’autres façons de faire du cinéma. Un cinéma plus local, en marge de l’industrie. Avec moins de moyens, mais plus libre artistiquement et plus facile à mettre en œuvre. Elle porte un projet expérimental global qu’elle a développé au sein de Spinach Productions asbl. Un film devrait naître de ce projet, HAMSTER, réalisé en collaboration avec les habitants des Marolles entre septembre 2013 et décembre 2014.

En mars 2014, le scénario de son troisième long métrage MONOS, est soutenu par une aide à l’écriture du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Martine Doyen a été membre de la Commission de sélection des Films de 2007 à 2011. Elle est aujourd’hui associée à Spinach Productions asbl, Vice-présidente de l’ARRF (Association des réalisateurs et réalisatrices de films) dont elle anime la page Facebook et membre du Comité Belge de la SACD.

Suivez le profil de Martine Doyen sur Bela et sur son site http://mmartinedoyen.wordpress.com/.

Liens utiles