Née à Frameries en 1942, Françoise Wuilmart est licenciée en Philosophie et Lettres (U.L.B., section philologie germanique) et détentrice de la Notoriété scientifique et professionnelle (équivalence belge du doctorat) pour ses traductions de Ernst Bloch et la diffusion écrite et orale de la pensée du philosophe allemand dans la francophonie.

Aujourd’hui retraitée, elle a été professeur de traduction (allemand/français) à l’Institut supérieur de Traducteurs et Interprètes de la Communauté française de Belgique (I.S.T.I.) jusqu’en 2007.

Traductrice littéraire (auprès des Éditions Gallimard, Actes Sud, Labor, La Différence, Flammarion), elle a obtenu trois grands prix pour ses traductions de Ernst Bloch et de Jean Améry.

Sa dernière traduction en date, parue chez Gallimard dans la collection Témoins (Une Femme à Berlin) en est à sa huitième édition (Folio, plus de 80 000 exemplaires à ce jour) et a fait l’objet de plusieurs adaptations théâtrales. Elle est également l’auteur d’une trentaine d’articles de traductologie, tous parus dans des revues spécialisées et universitaires. Elle a fondé le Centre Européen de traduction littéraire (C.E.T.L.) (www.traduction-littéraire.com), cycle postuniversitaire de formation en traduction littéraire qu’elle dirige depuis 1989.

Elle est également fondatrice et directrice du Collège européen de Traducteurs littéraires de Seneffe (depuis juin 1996), ainsi que du D.E.S.S. en traduction littéraire de l’I.S.T.I. (depuis 2000), devenu aujourd’hui le Master pro en traduction littéraire. Elle est membre d’honneur de l’A.R.L.E. (Association pour le Rayonnement des Langues européennes), membre du C.A. de la D.L.F. (Défense de la Langue française- Bruxelles), membre du PEN-Club de Belgique. A son initiative, l’A.T.L.B. (Association des traducteurs littéraires de Belgique) a revu le jour en mars 2011.

→ À la rencontre de Françoise Wuilmart et de ses œuvres sur BELA

Liens utiles