Accueil du site / Home_fr / Le point de vue de Jamal Youssfi à propos du discours de la Ministre : Bouger les lignes.

Jamal Youssfi est le directeur de la Compagnie des Nouveaux Disparus

Ce lundi soir, je ressors du Théâtre National où le projet culturel « Bouger les lignes » de la nouvelle Ministre de la Culture Joëlle Milquet me rassure.

Un titre assez généraliste mais qui m’a semblé se traduire relativement concrètement. Bouger les lignes pour les dépasser et aller encore plus loin dans une culture de partage et de rencontre, une culture résolument citoyenne.

D’après ce que j’ai compris, des consultations et des tables rondes vont être organisées. Il faut que l’on soit un paquet à donner notre point de vue. Il faut déconstruire pour reconstruire. Imaginer ensemble et surtout rêver la culture de demain, une culture accessible à tous, une culture de la diversité. La Ministre de la Culture précédente, Fadila Laanan, a fait un travail intéressant sur l’accessibilité culturelle. La nouvelle Ministre semble vouloir poursuivre le travail entamé. Cet aspect est essentiel car la culture joue un lien énorme entre les citoyens. Il faut que l’offre culturelle permette à tout le monde, quelle que soit son origine sociale ou culturelle, d’avoir accès à la culture. En particulier, le travail avec les écoles doit être immense ! Remettre la culture dans les écoles où il n’y a plus rien est primodial. La double casquette de la Ministre constitue un atout dans ce sens. Pourvu qu’elle puisse l’utiliser à bon escient.

Je lui souhaite bien du courage car le chantier est vaste et j’espère que son travail pourra s’inscrire dans le long terme. Un mandat pour « bouger les lignes », c’est court mais nous n’attendons que ça. Nous sommes prêts.

Jamal Youssfi
Directeur de la Cie des Nouveaux Disparus