Accueil du site / Home_fr / Le point de vue de Jacques Remacle à propos du discours de la Ministre : Bouger les lignes

Jacques Remacle est l’administrateur-délégué de l’ASBL Arts&Publics

« Une ministre ne doit pas être seulement la ministre des artistes mais aussi celle des publics ».

Voilà une affirmation de Joëlle Milquet le 19 janvier qui n’est pas innocente. Bien sûr que les publics doivent être associés à une politique culturelle. Les artistes doivent être encouragés à élargir leur offre et les publics à la recevoir.

Etre la Ministre des Publics de la culture, c’est créer la capacité de recevoir les œuvres en renforçant les dispositifs de la présence de la culture et des arts à l’école, de mettre en place des dispositifs de médiation entre les opérateurs culturels et les publics, d’adapter les outils aux publics fort différents qui fréquentent nos lieux culturels : les jeunes, les touristes, les seniors, les précarisés, les lambdas, les pros, les enfants… C’est aussi - et c’est primordial ! - être la ministre des non-publics, des désengagés culturels, de ceux qui ne profitent pas de cette merveilleuse offre.

Avec Arts&Publics, nous cherchons à renforcer une médiation entre les musées et les publics par la promotion des musées gratuits le premier dimanche du mois mais aussi par des projets de terrains visant le milieu associatif, par une plate-forme numérique en gestation, par des projets de collaboration avec les milieux scolaires.

Le dialogue avec le secteur entamé hier pourra redéfinir une politique devant s’articuler autour de projets pour lui donner de la chair et du sens.

Jacques Remacle
administrateur-délégué
Arts&Publics