Il s’agit du droit de l’auteur d’exiger que son nom soit mentionné sur l’œuvre ; il peut aussi opter pour l’anonymat ou un pseudonyme.

La mention du nom est importante puisque celui qui apparaît sur l’ouvrage est présumé être l’auteur jusqu’à preuve contraire.

Décision de jurisprudence : Cour d’appel Mons, 2 octobre 1997 : cette affaire concerne les aventures de Buck Danny. Près de 50 ans après la parution du premier album, Georges Troisfontaines a fait valoir qu’il était l’un des auteurs de la bande dessinée au même titre que les deux autres auteurs, Victor Hubinon et Jean-Michel Charlier, seuls connus du public à ce moment. La Cour a estimé que l’écriture de la dizaine de planches initiales par Monsieur Troisfontaine constitue déjà une création originale, protégeable, même si cette œuvre était inachevée. Monsieur Troisfontaine a pu obtenir la copaternité sur l’œuvre.

Liens utiles

Qu’est-ce que le droit moral ? (clip vidéo)