Comment mettre les nouvelles technologies au service de la diversité des expressions culturelles ? Le Forum international qui s’est tenu à Mons le 25 octobre dernier a donné lieu à une déclaration à ce sujet. Quelques points forts.

La Déclaration de Mons

Le Forum international qui s’est tenu à Mons le 25 octobre dernier a donné lieu à la publication d’une Déclaration. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la Convention de l’Unesco sur la protection et la promotion de la diversité culturelle et fait suite aux conférences qui se sont tenues à Paris en juin dernier, aux propositions des différentes parties pour une directive opérationnelle, ainsi qu’aux travaux des juristes réalisés depuis.

Dans ses attendus, la Déclaration rappelle la validité de la Convention en ce qui concerne le numérique, en vertu de la neutralité technologique. Elle rappelle l’impact des nouvelles technologies dans le domaine de la création et la nécessité de permettre aux États souverains "de promouvoir et de soutenir la création et la production et la diffusion de biens et de services culturels, quelle que soient les moyens et les technologies utilisés."

Le texte de la déclaration finale inclut la demande aux différentes Parties de "porter les objectifs et principes de la Convention dans les autres enceintes internationales (…) notamment dans le cadre des négociations commerciales bilatérales et multilatérales, comme celle relative au Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP)."

Rappelons enfin qu’à l’occasion du Forum, Pascal Rogard, Directeur général de la SACD a été réélu au Conseil d’administration de la Fédération internationale des coalitions pour la Diversité Culturelle.

Voir en ligne Présentation du Forum et Dazibao 14 édité en soutien

Dans la même rubrique

Liens utiles

Documents à télécharger