Accueil du site / Home_fr / Qui est qui à la SACD-Scam ? / Comité belge de la SACD

1 | 2

  • Inès Rabadan
    Présidente du Comité belge de la SACD
    Diplômée en Philo & Lettres (Master et agrégation, ULB) et en Réalisation cinéma-télévision (IAD), Inès Rabadán partage son temps entre écriture, réalisation et enseignement. Scénariste, réalisatrice (...)

    Diplômée en Philo & Lettres (Master et agrégation, ULB) et en Réalisation cinéma-télévision (IAD), Inès Rabadán partage son temps entre écriture, réalisation et enseignement.

    Scénariste, réalisatrice et monteuse de courts métrages, Inès Rabadán a montré ses films dans de très nombreux festivals.

    Parallèlement, elle collabore à des scénarios et anime également des cours et ateliers d’écriture et de réalisation pour Un été au ciné, Article 27, le FIFF, l’Atelier Jeunes Cinéastes (AJC !), et plus récemment le Conservatoire de Mons (Arts2).

    Depuis 2011, elle est membre de la Commission de sélection du film de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et co-présidente de l’ARRF (association des réalisateurs et réalisatrices francophones), et depuis mai 2014, membre du comité belge de la SACD.

    Inès Rabadán s’intéresse également à l’écriture théâtrale (incursion au festival XS, Théâtre National, avec En douceur et profondeur, grâce à une carte blanche de la SACD, en collaboration avec Lionel Lesire) et littéraire (écriture de nouvelles encore inédites).

  • André Buytaers
    Membre du Comité belge de la SACD
    André Buytaers est diplômé en réalisation de l’IAD et de journalisme à l’Institut de la Maison de la Presse (IPC). Il a travaillé pour la RTBF. Il y a réalisé notamment des émissions d’actualité (...)

    André Buytaers est diplômé en réalisation de l’IAD et de journalisme à l’Institut de la Maison de la Presse (IPC). Il a travaillé pour la RTBF. Il y a réalisé notamment des émissions d’actualité culturelle, des journaux télévisés, de nombreuses captations multicaméra d’événements sportifs et culturels.

    Il crée et réalise ensuite de nouvelles émissions de cinéma dont Coup de film. Il scénarise et réalise des fictions documentaires ainsi que plusieurs making of pour le cinéma belge comme celui de Toto le héros.

    Sa carrière professionnelle se poursuit par de nombreuses expériences cinématographiques : écriture de scénarios, réalisation de téléfilms pour la RTBF et France 2 et de court-métrages pour l’agence Sida.

    Il est l’auteur d’un documentaire Camilleri Alla Siciliana (2007) et d’un moyen métrage de fiction : La chasse aux truffes (2008). De 2007 à 2010, il a réalisé L’envers de l’écran aux côtés de Philippe Reynaert. De 2009 à 2012, il écrit le long-métrage Pianissimo (Frakas Productions ).

    Il a fait partie du Comité belge de la SACD en 2000-2004 ainsi qu’en 2007-2011, mandat durant lequel il a assuré la Présidence du Comité belge de 2009 à 2011. Il a fait partie de la Commission de sélection des films de la Communauté française de Belgique (2004 - 2007) et il est actuellement co-président de l’Association des Réalisateurs et Réalisatrices de Films (ARRF).

    Suivez le profil d’André Buytaers sur Bela.

  • Emilie Maquest
    Membre du Comité belge de la SACD
    Après des études en interprétation dramatique à l’INSAS, Émilie Maquest a participé en tant qu’actrice à la création de nombreux projets théâtraux en Fédération Wallonie-Bruxelles sous la direction de (...)

    Après des études en interprétation dramatique à l’INSAS, Émilie Maquest a participé en tant qu’actrice à la création de nombreux projets théâtraux en Fédération Wallonie-Bruxelles sous la direction de différents metteurs en scène (Isabelle Pousseur, Michel Dezoteux, Selma Alaoui, Coline Struyf, Vincent Hennebicq, Rafaël Spregelburd, Rémy Barché, …), ce qui lui a permis d’affiner peu à peu sa connaissance du milieu théâtral francophone belge et d’en être une participante active.

    Aujourd’hui, elle est comédienne et co‐directrice artistique depuis 2007 du collectif MARIEDL, aux côtés de Selma Alaoui et Coline Struyf. Le collectif est envisagé comme un groupe de travail dont l’essence est la création d’une énergie artistique décuplée provenant d’une mutualisation des forces de travail, d’une dynamique de fond autour d’individualités fortes et d’un partage de valeurs.

    Parallèlement à son travail de comédienne et de membre de MARIEDL, Émilie Maquest s’est formée à la Méthode Feldenkrais. Elle exerce une activité pédagogique en tant que conférencière en formation vocale depuis 2012 au sein de l’école Arts2 à Mons et plus récemment au sein de l’INSAS Théâtre. Elle est également très engagée dans la création d’ateliers théâtraux auprès de publics associatifs sur le territoire Bruxellois.

    Elle a créé son premier spectacle Roubignoles dans le cadre du festival « Le corps du Théâtre » aux Brigittines.

  • Florent Barat
    Membre du Comité belge de la SACD
    Florent Barat est né en France en 1979 et vit à Bruxelles depuis 2006. Après être passé par le Conservatoire d’Art Dramatique de Montpellier, il a suivi une formation d’éducateur spécialisé à (...)

    Florent Barat est né en France en 1979 et vit à Bruxelles depuis 2006. Après être passé par le Conservatoire d’Art Dramatique de Montpellier, il a suivi une formation d’éducateur spécialisé à Bruxelles, métier qu’il a exercé pendant une dizaine d’années.

    En 2011, il fonde Le Collectif Wow ! (www.lecollectifwow.be) et, peu après, décide de se consacrer à l’écriture et la réalisation de projets sonores et radiophoniques (fictions, émissions, performances live, …).

    En parallèle, il a mis en place et animé plusieurs ateliers radio et d’éducation aux médias en partenariat avec des écoles et associations bruxelloises.

  • Gabriella Koutchoumova
    Membre du Comité belge de la SACD
    Gabriella Koutchoumova, belgo-italienne d’origine russe, quadrilingue, chorégraphe, danseuse, enseignante et conseillère, consacre la plus grande partie de son temps à développer la danse dans (...)

    Gabriella Koutchoumova, belgo-italienne d’origine russe, quadrilingue, chorégraphe, danseuse, enseignante et conseillère, consacre la plus grande partie de son temps à développer la danse dans différents lieux et sous des formes variables. Son travail se décline différemment dans chaque projet, aussi atypiques les uns que les autres, mais avec ce même objectif de mise en mouvement, physique, psychologique, intellectuelle et sociale.

    Elle a étudié à MUDRA, l’école de Maurice Béjart, et aux États-Unis, notamment avec Trisha Brown, Janet Panetta et Brynar Mehl.

    En tant que danseuse, Gabriella Koutchoumova travaille au sein de Charleroi/Danses (Centre chorégraphique de la Communauté française de Belgique), où elle interprète les œuvres de chorégraphes américains tels que Merce Cunningham, Paul Taylor, Lucinda Childs, ainsi que du metteur en scène belge Frédéric Flamand, et de différents artistes indépendants.

    Depuis 2004, elle crée des pièces chorégraphiques pour la scène. Son travail est orienté sur la relation intime entre le mouvement et le rythme. Outre les créations présentées dans différents théâtres et scènes belges et étrangères, elle participe à des projets populaires dont l’objectif est de faire découvrir la danse contemporaine au plus grand nombre. Dans ce cadre, elle crée des pièces pour les Bals modernes de Bruxelles 2000 et coordonne l’immense chantier de la Zinneke Parade.

    Gabriella Koutchoumova enseigne également la danse contemporaine à divers publics. En 2010, elle a créé et dirige le Pôle de recherche chorégraphique avec Justine Dandoy au Centre Culturel de Huy. Elle termine parallèlement une formation de coach professionnel pour créer un accompagnement d’artistes « en spécificités ».

    Depuis quelques années, elle siège au Conseil de l’Art de la Danse du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • Inès Rabadán
    Présidente du Comité belge de la SACD
    Diplômée en Philo & Lettres (Master et agrégation, ULB) et en Réalisation cinéma-télévision (IAD), Inès Rabadán partage son temps entre écriture, réalisation et enseignement. Scénariste, réalisatrice (...)

    Diplômée en Philo & Lettres (Master et agrégation, ULB) et en Réalisation cinéma-télévision (IAD), Inès Rabadán partage son temps entre écriture, réalisation et enseignement.

    Scénariste, réalisatrice et monteuse de courts métrages, Inès Rabadán a montré ses films dans de très nombreux festivals.

    Parallèlement, elle collabore à des scénarios et anime également des cours et ateliers d’écriture et de réalisation pour Un été au ciné, Article 27, le FIFF, l’Atelier Jeunes Cinéastes (AJC !), et plus récemment le Conservatoire de Mons (Arts2).

    Depuis 2011, elle est membre de la Commission de sélection du film de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et co-présidente de l’ARRF (association des réalisateurs et réalisatrices francophones), et depuis mai 2014, membre du comité belge de la SACD.

    Inès Rabadán s’intéresse également à l’écriture théâtrale (incursion au festival XS, Théâtre National, avec En douceur et profondeur, grâce à une carte blanche de la SACD, en collaboration avec Lionel Lesire) et littéraire (écriture de nouvelles encore inédites).

  • Isabelle Bats
    Membre du Comité belge de la SACD
    Isabelle Bats est née à Charleroi (Belgique) en 1969. En tant qu’auteur, elle séjourne en 1998 en résidence à la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon et obtient en 2004 une Bourse de répétition d’un (...)

    Isabelle Bats est née à Charleroi (Belgique) en 1969. En tant qu’auteur, elle séjourne en 1998 en résidence à la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon et obtient en 2004 une Bourse de répétition d’un texte à la SACD.

    Pour avoir écrit depuis 1995, plus d’une quinzaine de textes théâtraux ou scenarii de courts métrages, elle se définit autant comme auteur que comme comédienne ou metteur en scène.

    Certains textes sont parus dans La Polygraphe, Le Bord de l’Eau ou la revue Liaisons.

    En tant que comédienne, elle a joué et monté différentes pièces depuis 1994 au Théâtre de la Balsamine, aux Brigittines ou au Théâtre de la Vie, au Botanique ou au Cirque d’Hiver de Liège ainsi qu’à Edinburgh, Utrecht ou Amiens.

  • Isabelle Wéry
    Membre du Comité belge de la SACD
    Actrice, metteur en scène et auteure belge, Isabelle Wéry étudie le jeu de l’acteur à l’INSAS/Bruxelles. Parallèlement à ses travaux d’actrice avec différents metteurs en scène, elle écrit et crée ses (...)

    Actrice, metteur en scène et auteure belge, Isabelle Wéry étudie le jeu de l’acteur à l’INSAS/Bruxelles.

    Parallèlement à ses travaux d’actrice avec différents metteurs en scène, elle écrit et crée ses propres spectacles « au quelque chose du Music-Hall ». En Belgique, elle interprète Les Monologues du vagin d’Eve Ensler (mise en scène de Tilly/Théâtre de Poche). Joue Brecht, Molière, Shakespeare au Théâtre de la Vie, Eva Braun épouse Hitler de Suschkke au Théâtre National, Jodorowsky, Fréchette (sous la direction de Jean-Michel D’Hoop)…

    En France, elle joue au Théâtre du Rond-Point/Paris (Agathe Alexis), à la Scène Nationale de Rouen (Alain Bézu) et, en juillet 2008, au Festival d’Avignon (Sujets à Vif) avec Ludor Citrik… Nominée trois fois aux Prix de la Critique de Théâtre (catégorie Seul en Scène), elle obtient le Prix en octobre 2008 pour sa création La tranche de Jean-Daniel Magnin.

    Dans l’écriture, elle débute avec La mort du cochon (Giboulées/Balsamine), qui lui vaut sa première nomination aux Prix du Théâtre/Bruxelles. Le Théâtre de la Vie lui donne l’occasion de mettre en scène ses deux autres textes : Mademoiselle Ari nue et Juke-Box et Almanach. Elle est également l’auteure du roman Monsieur René (éditions Labor) une biographie imaginaire de l’acteur belge René Hainaux, mais aussi, récemment, de Saisons culottes amis (Yvette’s Poems), paru aux Éditions de Vinelande.

    Ceci est mon corps, d’après La Vie Sexuelle de Catherine M., est une de ses dernières créations pour la scène. Ma nuit Bowie/concert d’une chambre, en collaboration avec les musiciens Pierre Jacqmin et Steve Houben, a été présenté au Festival Mythos/Rennes, au Centre Wallonie-Bxl/Paris… Elle écrit pour la Compagnie SKBL le texte du spectacle Le bazar des organes, en tournée dans toute la France.

    En tant que chanteuse, elle est partenaire de Juan d’Oultremont, Jacques Duvall, Uman, Vitor Hublot…

    Le spectacle La mort du cochon a été présenté au Festival d’Avignon 2012 à La Manufacture.

    Plus d’infos sur Isabelle Wéry et son parcours de création sur BELA.

  • Jean-Luc Goossens
    Membre du Comité belge de la SACD
    Après des études de réalisation à l’INSAS, Jean-Luc Goossens a tourné trois courts-métrages et une vingtaine de films de commande, comme auteur-réalisateur. Ensuite, il s’est spécialisé dans l’écriture (...)

    Après des études de réalisation à l’INSAS, Jean-Luc Goossens a tourné trois courts-métrages et une vingtaine de films de commande, comme auteur-réalisateur. Ensuite, il s’est spécialisé dans l’écriture pour le cinéma et la télévision.

    Au cinéma, il a écrit le scénario et les dialogues du film d’animation Astérix et les vikings (2006). Il est intervenu comme consultant sur l’écriture de plusieurs longs métrages (dont Bon plan de Jérôme Lévy), et il a co-écrit le film de Frédéric Sojcher, Regarde-moi, produit par Prima Vista.

    À la télévision, il a scénarisé une quinzaine de comédies unitaires pour les différentes chaînes françaises, dont Le divin enfant (avec Lambert Wilson, Prix du meilleur scénario au Festival de St Tropez 2001), Pierre et Farid (coécrit avec Gabrielle Borile), Si j’étais elle (avec Thierry Lhermitte et Hélène de Fougerolles), etc.

    Pour la RTBF, il a écrit la série Melting pot café, et la série Esprit de famille.

    Il a également écrit 500 capsules documentaires, une cinquantaine de capsules radio pour Vivacité, un livre de littérature jeunesse, des paroles de chanson, et tout récemment une pièce de théâtre, Le divin enfant, adaptée de son scénario du même nom.

    Enfin, il donne cours à l’IAD dans le cadre du Master Cinéma Ecriture, où il anime un atelier pratique sur l’écriture de séries télévisées.

  • Martine Doyen
    Membre du Comité belge de la SACD
    Après des études d’arts plastiques et de communication (Direction artistique publicitaire à l’école des arts graphiques - CAD), Martine Doyen suit des cours d’art dramatique (mise en scène et jeu de (...)

    Après des études d’arts plastiques et de communication (Direction artistique publicitaire à l’école des arts graphiques - CAD), Martine Doyen suit des cours d’art dramatique (mise en scène et jeu de l’acteur) à l’École internationale de théâtre LASSAAD), qu’elle complète par des stages et séminaires d’écriture cinématographique (Yves Lavandier, RTBF et Université Europénne d’Écriture - UEE, entre autres). Parallèlement, elle réalise ses premiers courts métrages en super 8 mm et vidéo (une dizaine de films, primés pour certains, dans divers festivals alternatifs).

    Pour la télévision, elle écrit et réalise ensuite une série de portraits d’artistes destinés à la RTBF (Intérieur Nuit, Félix), une série de séquences burlesques (Expressions) et une série de mini-docus/fictions pour Canal+ Belgique (Kulturo).

    Pour le cinéma, elle écrit et réalise 4 courts et moyens métrages de fiction soutenus par la Communauté française de Belgique dont Herman le gangster, Pâques au tison et L’insoupçonnable univers de Josiane, suivis de son premier long métrage : KOMMA, réalisé en 2006 et sélectionné à la 45ème Semaine de la Critique du Festival de Cannes la même année.

    Depuis, divers projets en phase d’écriture ont été retenus dans des ateliers internationaux : en 2007 à Equinoxe to be continued (France), en 2009 dans le cadre de l’Atelier Grand Nord (Canada) et en 2012 au Talent Campus de la Berlinale.

    Parallèlement à sa carrière de réalisatrice, Martine Doyen pratique la photographie, le dessin et la vidéo. Entre 2009 et 2014, elle explore les techniques d’improvisation au cinéma et produit et réalise quelques films expérimentaux no-budget : Tomorrow et Examen de Pâques, en collaboration avec Antoine Boute. (Spinach Productions asbl).

    Projets en cours

    En juin 2013, Martine Doyen a obtenu l’aide à la production de la commission du film pour son deuxième long métrage de fiction NO FUN (une production Helicotronc), à ce jour en développement. Le tournage est prévu pour 2014/2015. Pour suivre le projet, c’est ici.

    Depuis 2012, la réalisatrice réfléchit activement à d’autres façons de faire du cinéma. Un cinéma plus local, en marge de l’industrie. Avec moins de moyens, mais plus libre artistiquement et plus facile à mettre en œuvre. Elle porte un projet expérimental global qu’elle a développé au sein de Spinach Productions asbl. Un film devrait naître de ce projet, HAMSTER, réalisé en collaboration avec les habitants des Marolles entre septembre 2013 et décembre 2014.

    En mars 2014, le scénario de son troisième long métrage MONOS, est soutenu par une aide à l’écriture du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Martine Doyen a été membre de la Commission de sélection des Films de 2007 à 2011. Elle est aujourd’hui associée à Spinach Productions asbl, Vice-présidente de l’ARRF (Association des réalisateurs et réalisatrices de films) dont elle anime la page Facebook et membre du Comité Belge de la SACD.

    Suivez le profil de Martine Doyen sur Bela et sur son site http://mmartinedoyen.wordpress.com/.

1 | 2