Une scène d’une chorégraphie peut être originale et donc faire l’objet d’une protection ?

(Cour d’appel de Bruxelles, 18 septembre 1998) une scène d’une chorégraphie présentant un Icare, presque nu, avec des ailes sur le dos et des téléviseurs accrochés aux pieds a été considérée comme protégeable, malgré le fait que les éléments pris individuellement sont des éléments connus (leur combinaison formant un tout original).

Liens utiles

Documents à télécharger