Monique Heyman s’est éteinte, fin janvier 2012. Elle a été une des premières employées de la SACD-SCAM en Belgique, pour laquelle elle a œuvré plus de 25 ans, au sein du Service théâtre amateur.

"Monique était là avant moi, à la Société des Auteurs.

Depuis 1986 et jusqu’à son départ, j’ai côtoyé une femme admirable (comme il y en a peu).

Elle était pour moi une « mère » de patience, de professionnalisme, de gentillesse et de politesse.

J’ai beaucoup appris à son contact et je peux dire qu’au moment de sa retraite mes repères ont, néanmoins, été bouleversés.

Mme Heyman ne méritait pas qu’on lui fasse du mal ; ce mal qui l’a emportée loin de sa famille et de tous ceux qui l’ont particulièrement appréciée.

Quel dommage ; c’est une grande perte.

Que Monique repose en paix maintenant."

Nathalie Springael
le 31 janvier 2012

Liens utiles